L'histoire de la FHV, de 1903 à nos jours 

Même si elle ne portait pas encore ce nom, la Fédération des hôpitaux vaudois (FHV) est née au début du siècle dernier. C’est le 21 décembre 1903 que les infirmières-sœurs directrices d’infirmeries du Canton de Vaud et quelques membres de leurs comités se sont unis pour revendiquer une augmentation de la contribution de l’Etat en faveur des assistés. En 1947, cette association est devenue le Groupement des hôpitaux régionaux vaudois (GHRV) et finalement, en 1998, la FHV.

PAE 1879 et Morges 1890Providence 1930

Saint-Loup 1897 et Samaritain 1877

 

 

 

 

 

Afin de mieux défendre leurs intérêts et de négocier des subsides auprès de l'Etat en faveur des assistés, les infirmeries régionales se sont regroupées et ont fondé, le 12 février 1930, l'Association des infirmeries vaudoises (AIV).

Soucieuses de remédier à leur manque de ressources, les infirmeries vaudoises décident de se réorganiser à la fin des années 1940. Pour devenir un partenaire crédible, elles doivent réformer et unifier leur mode de gestion. Elles deviennent au fil du temps des hôpitaux. En 1947, l'AIV change de statut et se transforme en Groupement des hôpitaux régionaux vaudois (GHRV).

Yverdon 1901 et Miremont 1930

 

 

 

 

 Le GHRV fut doté d’un comité qui représentait l’ensemble des établissements. Mais c'est le 21 octobre 1950, date à laquelle un plan comptable a été accepté et rendu obligatoire pour tous les membres, que le GHRV prit son essor. Ce plan comptable appelé «Plan Eugène Zwahlen», du nom de son auteur, a été appliqué scrupuleusement pendant 22 ans. En 1972, le GHRV adopta une nouvelle comptabilité mise au point au niveau fédéral par la VESKA, aujourd'hui H+ Les Hôpitaux de Suisse.

Le Sentier 1935 et Sainte Croix 1952

 

 

 

 

 

Entre 1956 et 1958, d’interminables discussions aboutirent à la toute première convention d’hospitalisation entre l’Etat de Vaud et le GHRV. Cet accord réglait les relations financières entre le Département de l’Intérieur et les hôpitaux du GHRV pour le règlement des frais d’hospitalisation des assistés, qui représentaient la grande majorité des malades des hôpitaux. 

Montreux 1906 et Aigle 1871 Bex 1900 et Moudon 1950

  

Le 15 décembre 1998, le GHRV se restructure, adopte de nouveaux statuts et prend le nom de Fédération des hôpitaux vaudois (FHV).

Les présidents 57-2003

Claude Recordon noir et blancM. Claude Recordon (2003-2011)

En 2003, la FHV regroupait 13 établissements sur l'ensemble du territoire vaudois, dont deux établissements intercantonaux. Les établissements de la FHV prodiguent un large éventail de prestations (des hôpitaux de soins aigus, des centres de traitements et de réadaptation, un hôpital psychiatrique, des institutions spécialisées et un EMS).

Suite à des fusions d'hôpitaux, la FHV regroupe 12 membres et ce depuis 2008.

 

Missions de la FHV :

  • La défense des intérêts et de l'image de ses membres auprès des pouvoirs publics, des milieux professionnels et du grand public.
  • L’anticipation des tendances et des contraintes à travers la conduite d’études économiques permettant aux établissements de mieux gérer les défis actuels et à venir.
  • La négociation des différentes conventions avec les partenaires dans la perspective d’assurer les moyens nécessaires à l’accomplissement des missions que l’Etat fixe à ses membres.

 

Fidèle à son objectif de contribuer à la maîtrise des coûts de la santé tout en maintenant de hautes exigences de qualité, la FHV est présente dans de nombreuses instances, organes, commissions, groupes de travail, internes et externes. Elle oeuvre sans discontinuer pour accomplir sa tâche et assurer la pérennité d'un type d'hospitalisation régional indispensable dans le cadre de la politique sanitaire vaudoise.

 

En 2013, une réflexion sur la gouvernance de la FHV a débuté dans l’optique d’un renforcement du dynamisme de l’association et d’une simplification de la prise de décisions. Elle a abouti en 2014 à une réforme des instances dirigeantes.

Le Comité exécutif (composé de membres issus des organes exécutifs et dirigeants des hôpitaux ainsi que des milieux économiques ou politiques), et la Conférence des directeurs (organe consultatif de la FHV jusqu’en 2014) ont été dissous.
Un Comité directeur qui réunit l’ensemble des directeurs des établissements membres de la FHV, sous la présidence d’un représentant du monde politique, remplace l’ancien Comité exécutif. Mme Catherine Labouchère, députée au Grand Conseil vaudois, a assuré la transition, elle a présidé l’ancien Comité exécutif et a été élue, en date du 5 novembre 2014, à la présidence du Comité directeur par l’Assemblée extraordinaire des délégués.

Labouchere2 

Mme Catherine Labouchère (Présidente de la FHV depuis le 1er janvier 2012)

Une nouvelle instance consultative fut créée : le Conseil des présidents. Ce Conseil regroupe l’ensemble des présidents des établissements membres de la FHV. Il donne des avis et conseils sur des thèmes communs aux hôpitaux, tant politiques que stratégiques. Cet organe est également conduit par la Présidente de la FHV, Catherine Labouchère.

La nouvelle organisation est entrée en vigueur le 1er janvier 2015, conformément aux statuts votés lors de l’Assemblée générale extraordinaire. 


Thème(s): Organisation Histoire FHV Gourvernance